Toulouse, la ville rose où il fait bon investir

« Investir » tel est le maître mot qui ressort de cette crise interminable. Il fut un temps où les gens achetaient simplement un bien immobilier pour y vivre. Mais maintenant que la pierre est devenue la valeur la plus sure pour placer son argent ou le faire fructifier, l’investissement immobilier est devenu un outil de planification.

En effet, nous n’achetons plus seulement pour se loger, mais aussi pour se construire un patrimoine. Nos choix ne sont plus dictés par le cœur mais par un calcul financier. On achète là où le rendement locatif nous indique qu’il faut se construire un patrimoine. Ainsi nous essayons d’obtenir le meilleur rendement locatif. Pour cela, il est généralement conseillé de cibler ses recherches, là où la demande de logement est très importante par rapport à l’offre locative, afin d’obtenir le meilleur rendement locatif. Dans la majorité des cas, les investisseurs commenceront par regarder les grandes villes comme Paris et Marseille. Pourtant, ce n’est pas forcément le meilleur reflexe. D’autres villes sont très prometteuses dans la mesure où les infrastructures urbaines se développent donnant à ces villes un meilleur rendement locatif.

Les villes dévoilant le meilleur rapport locatif sont celles où la demande de logements est supérieure à l’offre. Les retours sur investissements y présentent un aspect pérenne. Les populations s’y installent, car là-bas se trouve l’activité économique. Souvent les jeunes couples et les jeunes familles préfèrent se loger le plus près possible du centre, pour des raisons professionnelles. Ainsi, le meilleur rendement ne s’obtient pas avec une maison de campagne, mais avec un appartement bien situé.

La ville suivante présente l’immobilier le plus lucratif et est également une grande communauté urbaine. Toulouse, considérée comme une des valeurs sûres pour investir a su développer un réseau de tramway à la fois efficace et écologique. Au fur et à mesure des aménagements urbains, les habitants sont de plus en plus connectés au centre économique. Les promoteurs l’ont bien saisis, et développent des programmes neufs de plus en plus en périphérie, sans pour autant écarter les habitants des commerces et des services.

La Ville rose a tout pour elle: ville étudiante de renom, elle réunit à la fois une forte demande locative et des prix d’achat accessibles (2 480 euros le m2 dans l’ancien et 3 500 euros dans le neuf). Elle affiche inéluctablement un réel dynamisme avec plus de 6000 habitants qui s’y installe chaque année. En augmentant les projets d’aménagement urbain et de rénovation de quartier avec notamment la création d’écoquartiers, la ville tente de répondre à la demande locative avec brio. Nous vous conseillons donc de vous renseigner auprès de la mairie pour connaître les futurs projets d’aménagement urbain.

A l’ouest de Toulouse par exemple, la présence d’Airbus et d’une série de sous-traitants, continue de faire la bonne fortune du marché immobilier. En procédant à des embauches, Airbus et ses partenaires font fructifier le marché de l’immobilier Toulousain. Les logements ne seront pas suffisants à Blagnac, d’où l’intérêt des promoteurs immobiliers pour ce secteur qui devient trop cher. Les investisseurs sont tout de même intéressés puisque ces employés offrent l’assurance d’une location sans vacance. Attention à ne pas surestimer les logements neufs de l’écoquartier de la Cartoucherie. Excessifs, les premiers programmes se vendent entre 3 500 et 4 000 euros le m2.

Au centre-ville, avec sa belle place du capitole, nous retrouvons le cœur de la ville mais aussi la faculté des sciences économiques et sociales UT1. La présence d’un grand nombre d’étudiants est un appel positif, traduisant une forte demande pour des petites surfaces, qui constituent plus de la moitié des biens à louer. Le marché immobilier de Toulouse, en profite. Les prix de l’hypercentre, constamment recherché par les investisseurs, ne tombent pas. Ce secteur, très prisé par les Toulousains, a toutes les chances de monter dans les prochaines années.

Retenez donc que le rapport entre le prix de l’immobilier et les loyers varie d’une ville à l’autre, mais aussi d’un quartier à l’autre. Et si vous allez à Toulouse, n’oubliez pas de manger une douceur à la place St Georges en passant par le grand sapin de la place Wilson pour finir avec un petit verre à la place du capitole ou un mètre à la place St Pierre !

S.Kaouel pour Vente Flash Immobilier

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.